IDAI  Cyclone tropical intense, saison 2018/2019

Le système IDAI a été baptisé le 09.03.2019 à 23 UTC, il a atteint le stade de Cyclone tropical intense.
Le vent moyen en mer (sur 1 min) a vraisemblablement atteint 213 km/h avec des rafales à 264 km/h.
Trois îles ont été impactées par ce météore.


Le 13 mars 2019 à 15 UTC. Source : Meteosat

Les différents stades atteints par IDAI

Stades atteints
Date de l'évolution
Dépression tropicale
04.03.2019 à 00 UTC
L'intensité augmente
Tempête tropicale modérée
04.03.2019 à 12 UTC
L'intensité augmente
Dépression sur terre
04.03.2019 à 18 UTC
L'intensité diminue
Dépression tropicale
09.03.2019 à 06 UTC
L'intensité augmente
Tempête tropicale modérée
09.03.2019 à 18 UTC
L'intensité augmente
Forte tempête tropicale
10.03.2019 à 09 UTC
L'intensité augmente
Cyclone tropical
10.03.2019 à 15 UTC
L'intensité augmente
Cyclone tropical intense
11.03.2019 à 00 UTC
L'intensité augmente
Cyclone tropical
11.03.2019 à 18 UTC
L'intensité diminue
Cyclone tropical intense
13.03.2019 à 15 UTC
L'intensité augmente
Cyclone tropical
14.03.2019 à 18 UTC
L'intensité diminue
Dépression sur terre
15.03.2019 à 06 UTC
L'intensité diminue
Dépression se comblant
16.03.2019 à 00 UTC
L'intensité diminue
Dépression se dissipant
16.03.2019 à 12 UTC
L'intensité diminue

Intensité maximale, selon les agences Météo-France et JTWC

Valeurs maximales atteintes par IDAI, le 13 mars 2019 à 18 UTC  
Intensité sur l'échelle de Dvorak (nombre Ci) 6,0/8,0
Intensité sur la classification Australienne 4/5
Pression estimée au centre 945 mb
Vent moyen sur 10 mn (donnée Météo-France) 195 Km/h, 105 Kt
Vent moyen sur 1 mn (donnée Météo-France) 222 Km/h, 120 Kt
Vent moyen sur 1 mn (donnée JTWC) 204 Km/h, 110 Kt
Vent moyen sur 1 mn (intensité atteinte la plus probable) 213 Km/h, 115 Kt
Rafales 264 Km/h, 143 Kt

 

Influence sur les îles

Îles
Distance et intensité correspondante
Date
Alerte
Détails
Mozambique Sur terre, au stade de tempête tropicale modérée (s'intensifiant)

Sur terre, au stade de cyclone tropical (s'intensifiant)
04.03.2019 à 12 UTC

14.03.2019 à 21 UTC
Rouge (maximale)
Juan de Nova 25 km au Sud, au stade de tempête tropicale modérée (s'intensifiant) 10.03.2019 à 09 UTC -
Madagascar 90 km des côtes Ouest, au stade de cyclone tropical (s'intensifiant) 10.03.2019 à 18 UTC Alerte jaune pour BESALAMPY, MAINTIRANO, ANTSALOVA

Les dégâts aux Mozambiques, Zimbabwe (photos & vidéos)

Méso-vortex dans l'oeil du cyclone IDAI

   

Le 11 mars 2019

Ces 2 images haute résolution du satellite Terra permettent d'accéder avec une grande finesse aux détails de la structure interne de l'oeil et les nuages bas présents à l'intérieur. Elle montre l'existence, à ce moment-là, de méso-vortex au sein de l'oeil. Des structures polygonales de ce type sont régulièrement observées au coeur des cyclones tropicaux. Elles sont généralement le signe d'un phénomène en "bonne santé" (i.e. maintenant son intensité ou s'intensifiant), au sein duquel libération de chaleur latente par la convection et vorticité dans le mur de l'oeil sont bien en phase, procurant une production efficace de tourbillon potentiel. Quand le profil de vent devient de plus en plus pentu, cela génère de l'instabilité barotrope au niveau du mur de l'oeil, à l'origine de la formation de ces méso-vortex qui migrent ensuite dans l'oeil, en nombre plus ou moins grand. Une configuration à 3 ou 4 méso-vortex est généralement associée à un mur de l'oeil relativement large, tandis que des murs de l'oeil plus étriqués (correspondant à des pics de vent plus aigus) produisent une instabilité avec des nombres d'onde plus élevés (résultant en des structures hexagonales par exemple).

Analyse de Météo-France Réunion.

Cliquez ici pour visualiser un autre article sur les méso-vortex par Wikipedia

IDAI vu par l'imagerie micro-ondes

Images micro-ondes qui scannent le coeur du phénomène, du 09 au 16 mars 2019.
On constate que durant la journée du 10 mars l'organisation interne a été rapide alors que le centre d' IDAI était à proximité de l'île de Juan de Nova. Un premier pic d'intensité est atteint le 11 mars avec un oeil parfaitement régulier et une forte convection autour de l'oeil. En fin de journée du 11 mars, IDAI s'affaiblit suite à un cycle de remplacement du mur de l'oeil qui va durer près de 48h. Le 13 mars en fin de journée un oeil large est bien visible et un second pic d'intensité est atteint. C'est un cyclone de forte intensité qui atterrit sur le Mozambique le 15 mars... Credit: NRL / NAVY

L'analyse par Karl HOARAU le 15 mars 2019

  

Au moment de son approche de la côte du Mozambique, dans la nuit du 14 au 15 mars, le cyclone intense Idai affichait une configuration impressionnante.

Comme le montre l'image en infrarouge de 19h13 UTC de MetopA (le 14 mars), la structure centrale était symétrique, associée à un cisaillement vertical quasi-nul et une excellente divergence d'altitude.
En palette de Dvorak, Idai a même affiché temporairement des données satellitaires à DT 6.0! Sur l'image, on voit un oeil chaud ennoyé dans une petite ceinture nuageuse avec des sommets à -70/-75°C.
Idai avait atteint son intensité maximale de 115 noeuds (1 minute) le 13 mars à 18h00 UTC (DT à 6.0/6.5 entre 13h30 et 17h30 UTC). Le gros oeil chaud était ennoyé par des sommets de -64/-69°C.
JTWC était resté timide à 105 noeuds sur 1 minute. Ils pourront rattraper le coup en post-analyse.
Cette sous-estimation des prévis de JTWC me parait d'autant plus étonnante que dans les mêmes conditions, c'est-à-dire avec un cyclone à gros oeil, l'année dernière avec Cebile, ils avaient fait le job.
Et il y a suffisamment d'exemples basés sur des données de reconnaissances aériennes qui montrent qu'un oeil large et bien défini d'au moins 75km n'est pas un facteur limitant, contrairement à ce qui est indiqué dans la méthode de Dvorak (1984).
Analyse : Karl HOARAU


Animations d'images satellites de IDAI

Animation du 08 au 15 mars 2019 : fichier GIF - poids 26,1 Mo
Animation du 13 au 15 mars 2019 : fichier GIF - poids 20,1 Mo

(En haut) Animation d'images satellite du cyclone intense IDAI. Animation du 08 au 15 mars 2019 (262 images),
source : images EUMETSAT de Kachelmannwetter (images uniquement en journée), montage Firinga le Site. (En bas) Animation de l'oeil du cyclone intense IDAI en approche finale sur le Mozambique, du 13 au 15 mars 2019 (154 images), source : images EUMETSAT de Kachelmannwetter, montage Firinga le Site.

--> Tropical Cyclone Idai Rainfall Measurements <--

Tropical Cyclone Idai brought heavy rainfall and deadly flooding to Mozambique. Idai made landfall directly on top of the City of Beira in Mozambique. This City is home to more than 500,000 people who have been impacted by flooding and other damage caused by the cyclone.
The Precipitation Processing System (PPS) at NASA’s Goddard Space Flight Center in Greenbelt, Md. processes and creates the realtime IMERG data products. This Global Precipitation Measurement mission or GPM IMERG animation, created at NASA shows accumulated precipitation for the region from March 3 to 19. IMERG showed over 20 inches of rain fell in some areas. The other piece of analysis is that the early precipitation saturated the soil, which made the flooding worse when the cyclone turned around and made landfall.
Credit: NASA/JAXA.

Conclusion

Le cyclone tropical intense IDAI a été l'un des pires cyclones tropicaux jamais enregistrés en Afrique et même généralement dans l'hémisphère Sud. En effet le phénomène a causé des dégâts catastrophiques au Mozambique, au Zimbabwe et au Malawi, faisant plus de 1 300 morts et de nombreux disparus ! IDAI est le cyclone tropical le plus meurtrier enregistré dans le bassin du Sud-Ouest de l'océan Indien. Dans l'hémisphère Sud, qui comprend les bassins Australien, Sud-Pacifique et Sud-Atlantique, IDAI se classe comme le deuxième cyclone tropical le plus meurtrier ! En effet seul le cyclone FLORES en 1973 au large des côtes Indonésiennes, a tué 1 650 personnes.


IDAI, 11ème système et 7ème cyclone tropical intense de cette saison, est né d'une dépression tropicale qui s'est formée le 04 mars sur la côte Est du Mozambique. La tempête tropicale modérée (40 kt) a touché le Mozambique plus tard dans la journée. La circulation dépressionnaire est restée 5 jours sur les terres.

Le 09 mars, le centre de la dépression est à nouveau dans le canal du Mozambique. Profitant de conditions atmosphériques très favorables, le système se renforce tout en s'orientant vers l'Est en direction de Madagascar. Le stade de tempête tropicale modérée est atteint en fin de journée du 09 mars, le système est baptisé IDAI à 23 UTC.

Dans la nuit du 10 au 11 mars, comme le suggérait la majorité des modèles météorologiques, IDAI vire de cap passant d'un déplacement Est-Nord-Est vers un déplacement Sud-Ouest. Par ce changement de direction, la grande île évite ainsi le coeur intense du phénomène. En effet, IDAI passe au plus près des côtes Ouest Malgaches à 90 km le 10 mars à 18 UTC. Ce changement de cap est dû à l'affaiblissement de la dorsale proche équatoriale et au renforcement de la dorsale subtropicale qui devient désormais le flux dominant du météore.

IDAI a ensuite entamé une phase d'intensification rapide, atteignant un premier pic d'intensité en tant que cyclone tropical intense, avec des vents soutenus de 204 km/h (110 kt) le 11 mars en milieu de journée.

Puis IDAI a ensuite commencé à s'affaiblir, suite à un cycle de remplacement du mur de l'oeil. Le système est rétrogradé en cyclone tropical. Cette intensité est restée stagnante pendant environ un jour avant de se réintensifier.

En effet, le 13 mars, le cycle de remplacement du mur de l'oeil est sur le point de s'achever, il va émerger un oeil plus large. A 18 UTC, IDAI a atteint un second pic d'intensité, avec des vents maximums soutenus de 213 km/h (115 kt) avec une pression centrale minimale estimée à 945 hPa.

IDAI a ensuite commencé à légèrement s'affaiblir à l'approche des côtes du Mozambique avec un oeil large. Cependant, quelques heures avant son atterrissage sur les côtes Mozambicaines, la ceinture convective était plus froide et l'oeil s'est rétracté, augmentant ainsi temporairement les vents soutenus. L'intensité du météore à l'impact est estimée à 95 kt (175 km/h) sur un rayon d'environ 30-35 km. Quant à l'extension des vents moyens de force cycloniques > à 65 kt (>120 km/h) lors de son atterrissage était de 95 km.

Le 14 mars à 21 UTC, IDAI touche terre près de la ville de Beira au Mozambique.
Tout en s'affaiblissant rapidement, IDAI a lentement poursuivi son chemin vers l'intérieur des terres et se dissipe 2 jours après l'impact.


IDAI a provoqué des vents violents et de graves inondations à Madagascar, au Mozambique, au Malawi et au Zimbabwe, qui ont fait au moins 1 303 morts et touché plus de 3 millions de personnes !
Des dégâts catastrophiques se sont produits à Beira et aux alentours, dans le centre du Mozambique. Une crise humanitaire majeure s'est déclenchée à la suite du météore. Des centaines de milliers de personnes ont eu besoin d'une assistance urgente au Mozambique et au Zimbabwe. Une épidémie de choléra s'en est suivie, déclarée après le passage du météore, avec plus de 4 000 cas confirmés.
Les dommages totaux causés par IDAI sur tous les territoires cités ont été estimés à au moins 2,2 milliards de dollars (2019 USD), dont 1 milliard de dollars uniquement en infrastructures, faisant d'IDAI le cyclone tropical le plus coûteux du bassin cyclonique !

Votre expérience avec IDAI

Vous avez vécu IDAI, racontez-nous comment vous l'avez vécu, témoignage, anecdotes...

Ajouter un message